POÉSIE & CHANSON

VOIX DE SALUT

Le chant poétique doit plus que jamais porter la parole d'une lutte pour l'idéal, quand le spleen déploie ses nuages dans le coeur des hommes et que notre civilisation chancelle sous nos propres yeux. Il rêve et appelle une société où l'être humain jouit de ses droits et les pratique avec un savoir-vivre retrouvé, une civilité en équilibre avec son milieu, avec lui-même, avec l'Autre. La voix qui s'élève ici se tient toutefois à bonne distance des turpitudes de l'époque, conséquences des politiques menées depuis trop longtemps, qui ont parqué la culture dans un ministère et coupé l'aile des albatros, dans un pays qui a offert à l'humanité nombre de ses plus grands poètes. Les conséquences de ces dérives sont appréciables par quiconque, l'analyse socio-poltique n'est pas mon métier. Ici, une simple petite voix s''affirme à la première personne. Elle puise ses mots aux choses simples, à la Nature, l'Autre, l'Amour... autant de notions intemporelles délaissées par les pouvoirs au profit des profits, qui mènent le grand navire des Humains vers les écueils. Depuis mille ans, de Guilhem IX à Bernard Manciet, la vieille Aquitaine est terre de poètes, de chanteurs, de troubadours qui portent le chant profond. Je ne fais qu'humblement perpétuer une tradition qui s'est invitée à moi dès l'enfance et que je crois voie de salut. Voix de salut. La poésie publiée ici puise dans une eau claire. La clarté n'empêche pas la profondeur. Elle s'adresse à toutes et à tous. Elle est parfois mise en musique, comme depuis la nuit des temps, ayant reçu en héritage un trésor : la chanson poétique française du XXème siècle. Troubadouresque oblige, elle a pour fidèle compagne la guitare. Elle peut de chanter seul et s'emporte partout. Elle ne se soucie guère des carcans et des modes intellectuelles, musicales, marchandes, politiques. Il n'est aucun passage obligé pour la poésie, sinon la poésie. Poétiser le quotidien est son humble et opiniiâtre tache. Ni dieu ni maître mais un maître-mot : liberté.