Il y a ces voyages

 

Il y a ces voyages
que nous n’avons pas faits
ces matins où nos voiles
n’ont pas été hissées.

Il y a ce port endormi
où nous n’avons pas embarqué
ce grand jour du départ
où le large est resté au large.

Il y a ces destinations
qui restent inconnues
ces rivages, ces îles
à l’autre bout de l’océan.

Il y a ces tempêtes
que nous n’avons pas affrontées
et ces vagues immenses
qui n’ont pas déferlé sur nous.

Il y a ces averses
que nous n’avons pas essuyées
ces jours de grand beau temps
qui ne nous ont pas éblouis.

Il y a ces archipels
où nous n’avons pas débarqué
ces grands oiseaux de mers
que nous n’avons pas salués.

Il y a ces eaux bleues
où nous n’avons pas plongé
et ces plages perdues
où nous n’avons pas bivouaqué.

Il y a ces criques blanches
que n’ont pas foulées nos pieds nus
ces alcools épicés
que nous n’avons pas bus

Il y a ces nuits brûlantes
dont nous ignorons la brûlure
avec leur ciel criblé d’étoiles
par-dessus nos corps enlacés.

Il y a ces désirs
que le temps qui passe défait
ces rêves enfiévrés
qui sont encore inaccomplis.

Il y a Cipango
et ses fleurs rouge sang
les bords de la Mer Noire
tout cela nous attend.

Il y a ce voyage
que nous n’avons pas fait
ces rivages lointains
qui restent inconnus.

Alors rejoignons-nous
à bord de ce bateau
pour larguer nos amarres
azimut au hasard.

Et faisons ce voyage
que nous n’avons pas fait
pas encore, pas encore
mais qui n’attend que nous…

23 septembre 2020

Olivier Deck © Sacem

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 02/11/2020