Le partage de la solitude

 

En pleine nuit je veille au grain
insomnie, le temps est chagrin
je ne ferme pas les paupières
pareil au marin solitaire…

N’y tenant plus, soudain j’allume
je prends ma guitare et ma plume
seul sur le pont à la manoeuvre
coeur ardent, je me mets à l’oeuvre

Je partage ma solitude
avec toi, secrète habitude
seul à seul au coeur du silence
en tête à tête dans l’absence

Bientôt je sens poindre un poème
du bout des lèvres un joli thème
les mots endormis qui frémissent
les strophes enfin qui s’enhardissent.

Je me surprends à fredonner
voici une chanson qui naît
et c’est à toi que je la chante
toi qui toutes les nuits me hante.

Je partage ma solitude
avec toi, secrète habitude
seul à seul au coeur du silence
en tête à tête dans l’absence

Quoi de plus noir qu’une nuit blanche
à chercher tes seins et tes hanches?
Quoi de plus triste qu’une couche
sans ton odeur, ta peau, ta bouche?

Pour ne pas perdre la raison
fervent, j’écris une chanson
je tourne la page de l’ombre
j’effarouche les idées sombres.

Je partage ma solitude
avec toi, secrète habitude
seul à seul au coeur du silence
en tête à tête dans l’absence

Alors soudain, quelle merveille!
Te voici comme en plein soleil
là, à trois heures du matin
d’un mot je te roule un patin.

Sous l’oeil de la lune livide
dans la froideur de ce lit vide
je chante pour toi, ma bestiole
et là près de moi, tu rigoles…

Je partage ma solitude
avec toi, secrète habitude
seul à seul au coeur du silence
en tête à tête dans l’absence.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire