Une colombe dans la voix

 

Quel rêve étrange ce matin

avant d’ouvrir les yeux

une colombe était posé

sur mes cordes vocales

celle qui chante d’habitude

juste au rebord du jour

et qui doucement s’invitait

à mon sommeil

 

Dans mon esprit la musicienne

avait perdu sa voix

elle manquait d’inspiration

ne trouvait pas ses mots

« Prends ta guitare, me dit-elle

écris-moi quelque chose »

alors pour elle j’ai rêvé

cette chanson

 

Envole-toi, colombe

voile blanche

sur l'océan du ciel

minuscule nuage, étincelle

amante du vent, du soleil

de l’aube

et de la liberté

envole-toi et chante

ta chanson

 

Ainsi l’oiseau s’est envolé

de mes cordes vocales

avec la mélodie, les mots

que nous avions trouvés

pour donner le « la » au matin

aller de jardin en jardin

semer du chant à la volée

sur les maisons

 

Toi, la messagère de l’aube

tu dis dans ton langage

qu’à chaque fois que vient le jour

c’est un jour qui s’en va

un cadeau de la providence

une nouvelle chance

un geste de la vie

et un pas vers la mort

 

Envole-toi, colombe

voile blanche

sur l'océan du ciel

minuscule nuage, étincelle

amante du vent, du soleil

de l’aube

et de la liberté

envole-toi et chante

ta chanson

 

Mes mains battent comme des ailes

emportent ma guitare

semant du verbe aux quatre vents

je suis l’oiseau, le troubadour

tous les matins une colombe

jaillit de ma poitrine

avec, tel un rameau

une chanson au bec

 

Si je pouvais te retrouver

au creux de ton sommeil

rêver ensemble encore un peu

avant d’ouvrir les yeux

sur un temps qui ne serait pas

celui des montres et des horloges

mais un temps de la vie

qui se compte en poèmes

 

Envole-toi, colombe…

 

27-29 novembre 2020 Capbreton

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire