Perdre un poème

 

A chaque fois
que je perdais un poème
se nouait un petit drame
j’avais le sentiment d’un regret
je le pensais irremplaçable

J’ai compris depuis
que la Poésie
est une eau invincible
source vive
qui ne tarit pas

Elle jaillit, elle s’écoule
elle accomplit son destin
avec ou sans poème

Ce que je regrettais
c’était ce que j’avais mis
de moi dans le poème
mais la Poésie
elle, continuait de  fluer

Ce peu de moi
ne survivait pas
à l’oubli
mais la Poésie
elle, lui survivait

Le poème
n’est qu’une gorgée d’eau
que je prends dans le creux
de mes mains
et que je t’offre
pour désaltérer ton âme

Mon poème répond
à ta soif

La gorgée d’eau n’est pas l’Eau
le poème n’est pas la Poésie
il en découle

Perdre un poème
c’est irriguer le hasard
rien ne se perd
dans les métamorphoses

Que faire?
Me pencher de nouveau
au-dessus de la source
collecter un peu d’eau vive
dans mes paumes
pour te l’apporter
sans trop en perdre
en chemin vers toi

Un autre poème
puis un autre
puis un autre…

071120 Capbreton

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 29/11/2020