ACTUS

Dans ACTUS

Rafael Riqueni, une guitare de cristal.

Par Le 11/06/2022

 

DISPONIBLE EN LIBRAIRIE !

et pour recevoir un exemplaire signé : contact

Rafael Riqueni, une guitare de cristal. Olivier Deck

Dans ACTUS

Une guitare de cristal, le livre

Par Le 05/06/2022

Le livre est disponible. Un texte retraçant la vie étonnante de Rafael Riqueni, au prisme de l'amour pour la guitare de l'auteur. 28 photographies en noir et blanc, imprimées en bichromie sous vernis sélectif accomapnent les mots.

Un album de 37 images sur Séville, célébration photopoétique de la ville-muse du musicien, compose la deuxième partie de l'ouvrage.

Pour commander le livre, signé, il suffit de prendre contact. 

Prix public : 30 euros.  Frais d'envoi: 9 euros. Participation aux frais : 4 euros. Soit : 35 euros l'exemplaire.

Dans ACTUS

Rafael Riqueni, une guitare de cristal.

Par Le 25/03/2022

 

Rafael Riqueni

RAFAEL RIQUENI

Une guitare de cristal

suivi de

SÉVILLE, aparté

portrait d'une cité-muse

un livre, une exposition

C’est lors du Festival Arte Flamenco de Mont-de-Marsan 2021 qu’Olivier Deck a rencontré Rafael Riqueni. Une amitié complice n’a pas tardé à naître, et le photographe, qui est aussi écrivain, a proposé au musicien ce projet de « portrait sensible », images et textes, qui évoque les moments simples et intimes de la vie, la préparation d’un récital dans les loges, une improvisation entre amis, quelques pas dans la rue… Les deux artistes se sont retrouvés plusieurs fois en Andalousie, à l’occasion de récitals ou pour un moment de conversation amicale. Commencé dans les Landes, le voyage continue donc sur les bords du Guadalquivir où le photographe a aussi créé un album sur Séville, principale source d’inspiration du guitariste. Basés sur des conversations et des recherches, les textes évoquent librement la vie et l’oeuvre de Rafael Riqueni. Ce travail, rassemblé dans un livre, fera l’objet d’une exposition au Centre d’Art Contemporain de Mont-de-Marsan, lors du festival 2022 où Rafael Riqueni sera l’invité d’honneur. L’exposition voyagera ensuite de festival en festival (Nîmes, Perpignan…)

 

Quelques mots sur Rafael Riqueni.

Enfant prodige, Rafael Riqueni a vu le jour en 1962 dans le très flamenco quartier Triana, à Séville. Il commence à étudier la guitare à l’âge de huit ans. A douze il monte sur scène. A quatorze il reçoit les deux plus prestigieux prix de guitare d’Espagne. Le prix Ramón Montoya de guitare de concert de Cordoue, et le prix des Rencontres de Jerez de la Frontera. Sous les conseils de Paco de Lucía, puis de Manolo Sanlúcar, il élabore son propre style, empreint de toute l’histoire de la guitare flamenca, ainsi que d’influences classiques, baroques et jazz. Une grave maladie et les accidents de la vie l’écartent d’un chemin qui semblait tout tracé. Après avoir enregistré une demi-douzaine d’opus qui marquent l’histoire discographique de la guitare flamenca, il disparaît pendant vingt ans et cesse de jouer. Au début des années 2010, un jeune réalisateur de documentaires, Paco Bech, tombe sur un travail inachevé ayant pour thème le Parc de Maria Luisa, lieu des souvenirs d’enfance et d’adolescence du musicien. Paco va rencontrer Rafael à Madrid et lui propose d’achever une création qu’il pressentait majeure. Il devient le manager exclusif du musicien, l’aide à trouver un médecin capable de le remettre sur pied et, après une longue éclipse, Rafael achève l’enregistrement. Aussitôt qualifié de chef d’oeuvre. La carrière du musicien est relancée. En tant que compositeur, il est aujourd’hui considéré en Espagne à la hauteur d’un Isaac Albéniz. Et le seul guitariste flamenco dont la presse spécialisé ose dire, à propos de certaines de ces oeuvres : « Ça, même Paco… » (de Lucía ndla). En novembre 2021, Rafael Riqueni s’est produit seul sur scène lors du Festival de jazz de Barcelone, et la critique unanime a qualifié sa prestation de « concert du siècle ». Une grâce que n’aurait atteinte que Sabicas et Paco de Lucía dans sa jeunesse…

Dans ACTUS

"Un peu plus que la vie" un livre chez CONTREJOUR

Par Le 01/12/2016

 

TRES BELLE NOUVELLE !

au printemps 2017

le cycle photopoétique "Un peu plus que la vie"

paraîtra aux éditions CONTREJOUR,

dirigées par Claude et Isabelle Nori, . 

Torse profil

 

Pour tous renseignements utiles,

merci d'envoyer un message par le formulaire de Contact.

Dans ACTUS

EXPOSITION "UN PEU PLUS QUE LA VIE". DAX 03/17

Par Le 03/11/2016

 

"UN PEU PLUS QUE LA VIE" 

méditation poétique sur l'enfance et le paysage

La première exposition de l'ensemble "Un peu plus que la vie" aura lieu à Dax, vernissage fixé au 10 mars 2017. L'exposition intègre le programme des rencontres à lire.

Ce travail photographique, le premier que je montrerai en public, a été suivi par Klavdij Sluban depuis trois ans, et supervisé par Klavdij et Nestan Nijaradze pendant une année, dans le cadre d'une masterclass (Le Masterklass).

"Un peu plus que la vie" est une méditation poétique sur l'enfance et le paysage. Voyage presque immobile autour de chez moi - les Landes - arpentant le dehors ou regardant mes enfants. Ma propre enfance est une histoire d'arbres, de nuages et de rivières, liée aux éléments et à la force primordiale de la nature.

Des images écrites avec une lumière intérieure… et avec l’ombre qui l’accompagne, considérée comme son envers. Au fil des saisons et des errances, j’interroge les éléments, la matière et en elle, l’énergie primordiale qui traverse les êtres et les choses. Au-delà du paysage, c’est le cosmos en chaque éclat de nature. Au-delà de l’enfant, c’est l’être au seuil de son destin, l’humain à l’aube de lui-même.

Le choix du noir et blanc, outre son sens symbolique, répond à une volonté d’épure et de radicalité.

Ces images sont accompagnées d’un texte en vers libres, « Origines », qui évoque les premières années de ma vie, le drame fondateur que fut la mort prématurée de mon père et la voie de salut trouvée dans la nature, la solitude et la création artistique.

PabloTrois pinsGuilhemTaller

 

Dans ACTUS

Question de : à propos du corps et du Budo...

Par Le 22/10/2016

 

J'ai le plaisir d'informer mes lecteur qu'un texte vient de paraître dans la presitigieuse revue Question de, dont le thème général est "Le corps, un exploration de l'infini."

Marc de Smedt m'a offert l'occasion d'évoquer leBudo, au travers de la pratique de l'art du sabre japonais. 

C'est ici : http://www.questionde.com/la-revue/la-revue-question-de/notre-corps/complements-d-enquete/article/le-corps-dans-les-arts-martiaux

Dans ACTUS

LE MASTERKLASS

Par Le 07/07/2016

LE MASTERKLASS

avec Klavdij Sluban et Nestan Nijaradze

Masterklass

En novembre 2013, j'ai participé à un workshop dirigé par Klavdij Sluban, un photographe dont j'admire le talent et le parcours. Cette expérience eut lieu à l'Atelier de Visu, à Marseille. Ce fut le début de la professionnalisation de mon activité d'artiste photographe. Pendant deux ans, j'ai continué mes recherches personnelles, tout en gardant contact avec Sluban, lequel me conseillait de loin en loin. 

En novembre 2015 j'ai commencé à élaborer mon premier projet dans le cadre du Masterklass animé par Klavdij Sluban et Nestan Nijaradze . Le Masterklass propose à un groupe d'une quinzaine de photographes un accompagnement personnalisé sur une année. Les rendez-vous individuels de travail ont lieu une fois par mois, et quatre rencontres pleinières sont organisées dans l'année. Au regard professionnel de Klavdij s'ajoute celui, rompu à la lecture de portfolios, de Nestan. Nous avons parcouru l'ensemble de l'élaboration d'un projet photographique : circonscrire un champ de travail, nourrir un ensemble d'images, approfondir le propos, affiner l'écriture et surtout - c'est la pierre de touche du processus de création - comprendre et maîtriser l'éditing, c'est à dire la sélection des images et leur ordonnancement.

Actuellement, nous abordons la phase finale du travail. Ma série d'images et presque achevée. Le temps est venu de mettre en forme, de parfaire le texte d'accompagnement et de penser à la présentation, puis à la diffusion... 

Ce travail est composée sur un double fil, le paysage des Landes et l'enfance. Il n'a pas encore trouvé son titre définitif, mais je donnerai des informations ici même.

à suivre, donc...